On confond pardonner et faire la paix… J’ai grandi avec l’idée que quand quelqu’un te cause du tord, tu dois lui pardonner. Et qu’une fois que tu lui as pardonné, tu peux (et tu dois) continuer à fréquenter cette personne comme avant, comme si de rien n’était. Comme j’étais incapable de faire cela, j’ai grandi avec l’idée que j’étais rancunière. Et comme j’ai beaucoup travaillé sur le fait de m’accepter comme j’étais, j’ai fini par me persuader que j’étais juste rancunière et puis tant pis. Mais en fait, j’ai découvert que la vérité est toute autre.

Qu’est-ce que le pardon ?

D’après le Larousse, le pardon c’est  le

fait de ne pas tenir rigueur d’une faute ; rémission d’une offense : Accorder son pardon.

Quand on lit la définition, on comprend que pardonner ne signifie pas avoir une quelconque relation avec la personne qui nous a blessé. On comprend que pardonner signifie juste lâcher prise, à laisser la peine, la douleur et/ou la honte partir. Pardonner ce n’est pas oublier, c’est continuer à avancer.

Alors comment pardonner ?

Encore une fois, quand on s’en tient à la définition, on se rend compte que le pardon est unilatéral: il ne s’agit pas forcément de dire à la personne qu’on lui pardonne. Il ne s’agit pas de discuter avec elle du tord qu’elle nous a causé pour qu’elle s’excuse puis de lui annoncer que, magnanime, on lui pardonne. Cést vrai que cela nous ferait un bien fou que cette personne reconnaisse qu’elle a mal agit. Mais souvent cela est impossible. Et le vrai challenge est là : arriver à pardonner sans que la personne ne s’excuse.

Alors comment fait-on ? C’est archi-simple en fait. Il suffit de se le dire à soi-même : « je pardonne à Untel de m’avoir blessée ». Le simple fait de se le dire suffit à se faire du bien.

Pourquoi pardonner ?

En fait, pardonner permet de mettre fin au jeu en gagnant la partie. Pourquoi ? Pense à ceci : quand tu en veux à quelqu’un, tu donnes à cette personne le pouvoir de contrôler tes émotions mais en plus d’apporter de la négativité dans ta vie. Pense au temps et à l’énergie dépensés à ressasser cet épisode, à rester accrocher à ta souffrance. En lui pardonnant, tu gagnes car tu lâches prise, tu reprends le contrôle de ta vie et de tes émotions.

Tu pardonnes pour toi, pour guérir, pour avancer, pour alléger la valise que tu portes avec toi au quotidien. Du coup, en envisageant les choses sous cet angle, pardonner devient plus facile.

Ceci dit, pardonner ne veut pas dire oublier. Au contraire, il ne s’agit pas de jouer les martyres et de s’exposer encore et encore. Tu n’es pas tenue de garder le contact avec une personne si tu juges qu’elle est toxique. 

Alors, sans rancune ?

Cet article t'a plu ? Partage-le !